[ Chronique ]
Après un projet multimédia hors normes sorti il y a moins d’un an, Ez3kiel, le trio (récemment devenu quatuor avec l'arrivée de Stéphane Babiaud) electro-dub et trip hop de Tours revient avec un nouvel album, Battlefield, tantôt planant, tantôt écorché.

ez3kiel_battlefield

Yann Nguema

Décidément, Ez3kiel nous gâte. À peine remis de nos émotions avec l’excellent album Naphtaline, projet de longue haleine regroupant un cd, un DVD vidéo (clips et making of) et un jeu aux allures de boîte à musique interactive, voici que le quatuor electro-dub en remet une couche avec un 5ème album studio toujours édité chez Jarring Effects. 

Un véritable champ de bataille 

Battlefield semble justement baptisé, puisque ce nouvel opus des Tourangeaux se veut plus agressif que ses prédécesseurs, mêlant comme à son habitude des ambiances dub mais aussi des sons de guitares énervées ajoutant finement de la lourdeur au son (Break or die). On a pu constater le même phénomène avec le dernier album de Zenzile, serait-on en train d’assister à une métamorphose du dub français, ou la créativité d’Ez3kiel est-elle juste sans limites ?

Ez3kiel est également réputé pour ne jamais faire les choses à moitié en matière de visuels et, une fois n’est pas coutume, la pochette élaborée par Yann Nguema, bassiste et graphiste du groupe, est un vrai plaisir pour les yeux,   

Des invités de marque

Comme le montre le myspace d’Ez3kiel, le trio a de nombreux amis et certains ont d’ailleurs été invités sur Battlefield. On note ainsi la présence de Narrow Terence sur Spit On The Ashes, titre aux faux airs de Tricky ; Blurum13 sur Alignment et les désormais incontournables DAAU sur le titre The Montagues and the Capulets.

En attendant de vous procurer l’album dont la sortie est prévue pour le 21 janvier (ça approche !), trois titres sont en écoute sur le myspace d’Ez3kiel, qui annonce également les dates de la tournée nationale qui débutera le 7 février 2008.

Julien Prével